Étude de fonds de prévoyance

Comment vous conformer à la loi 16?

Découvrez l’importance de l’étude de fonds de prévoyance pour protéger vos finances et préserver la valeur de votre copropriété conformément à la Loi 16.

Étude de fonds de prévoyance

Comment vous conformer à la loi 16?

Découvrez l’importance de l’étude de fonds de prévoyance pour protéger vos finances et préserver la valeur de votre copropriété conformément à la Loi 16.

Réalisez l’étude de fonds de prévoyance ainsi que le carnet d’entretien de votre copropriété grâce à notre expertise. Depuis plusieurs années, le Groupe Darheim conçoit des études de fonds de prévoyance pour les Syndicats de Copropriété grâce à l’expertise de nos ingénieurs. Leur expérience technique et opérationnelle sera en mesure de vous guider à réduire vos coûts tout en préservant votre immeuble.

Conformément à la loi 16, adoptée en décembre 2019, tous les syndicats de copropriété au Québec doivent réaliser une étude de fonds de prévoyance. Cette obligation vise à garantir que les fonds nécessaires pour les réparations majeures et le remplacement des éléments essentiels soient disponibles, évitant ainsi des charges imprévues pour les copropriétaires. Notre équipe s’assure que chaque étude répond aux normes de l’industrie, vous aidant ainsi à maintenir la conformité et à anticiper les coûts futurs des réparations majeures de votre immeuble.

Avec le Groupe Darheim, bénéficiez d’un accompagnement complet et d’une expertise reconnue dans la réalisation de ces études cruciales pour la pérennité de votre copropriété. Nos ingénieurs analysent en détail l’état de votre immeuble, établissent un plan de maintenance précis et vous fournissent des scénarios de cotisation réalistes pour une gestion financière optimale. Nous serons là pour vous aider à respecter les exigences de la loi 16 tout en maximisant l’efficacité de votre fonds de prévoyance.

Qu'est-ce qu'un fond de prévoyance ?

Ce que vous devez savoir sur l'étude du fonds de prévoyance et la loi 16

Un fond de prévoyance est une réserve financière créée par les syndicats de copropriétés pour anticiper les travaux majeurs futurs. Il s’agit d’un élément essentiel de la gestion financière d’une copropriété, permettant de prévoir et de financer les réparations importantes et le remplacement des éléments essentiels de l’immeuble, tels que la toiture, les ascenseurs et les systèmes de plomberie. En accumulant progressivement des fonds, les copropriétaires évitent les coûts imprévus et les contributions spéciales élevées qui pourraient autrement survenir.

Avec l’adoption de l’article 1071 dans le cadre du projet de loi 16 en décembre 2019, il est devenu obligatoire pour tous les syndicats de copropriété au Québec de réaliser une étude de fonds de prévoyance et de la mettre à jour tous les cinq ans. La législation stipule qu’un syndicat doit constituer, en fonction du coût estimatif des réparations majeures et du coût de remplacement des parties communes, un fond de prévoyance affecté uniquement à ces réparations et remplacements. Une étude permet donc de

déterminer les montants nécessaires pour garantir que le fond de prévoyance est adéquatement approvisionné pour couvrir le coût des réparations majeures et de remplacement des parties communes.

L’objectif principal de cette législation est de renforcer la sécurité financière et la transparence dans la gestion des copropriétés, assurant ainsi que les copropriétaires ne sont pas confrontés à des charges financières soudaines et imprévues. En fin de compte, un fond de prévoyance bien géré contribue à la durabilité et à la valeur à long terme de la copropriété , tout en protégeant les intérêts financiers de tous les copropriétaires.

Bâtiment de cinq étages avec une architecture moderne, utilisé pour illustrer un article de blog sur l'inspection de façades et de stationnements selon la Loi 122 au Québec.

Pourquoi est-il essentiel de réaliser une étude de fonds de prévoyance ?

La réalisation d’une par des professionnels qualifiés est d’une importance capitale pour la d’une copropriété. Selon l’article 1152 du Code Civil du Québec, elle peut permettre de couvrir la réparation d’éléments majeurs nécessitant des dépenses exceptionnelles. La durabilité des infrastructures telles que les systèmes de chauffage, d’électricité ou de plomberie n’est pas éternelle. Chaque composant d’un immeuble a une durée de vie limitée, et sans une préparation financière adéquate, les coûts imprévus peuvent gravement bouleverser le budget des copropriétaires.

L’Assemblée nationale du Québec a reconnu cette nécessité en adoptant le Projet de loi 16 en décembre 2019. Cette loi impose plusieurs obligations aux syndicats de copropriété, dont la réalisation d’une étude de fonds de prévoyance tous les cinq ans. Cette étude doit être réalisée par un membre d’un ordre professionnel habilité, et inclut également la tenue d’un carnet d’entretien.

Avantage #1 Vous permettre d'anticiper pour économiser

Avoir un fonds de prévoyance, c’est voir loin. Cela permet d’échelonner les cotisations sur plusieurs années, offrant ainsi aux copropriétaires des charges prévisibles sans hausse brutale. En anticipant les coûts futurs des réparations majeures et des remplacements d’éléments essentiels, les syndicats de copropriété peuvent éviter les contributions spéciales soudaines et élevées qui peuvent perturber le budget des copropriétaires. En planifiant à long terme, il devient possible de lisser les dépenses et planifier la contribution nécessaire pour tous les copropriétaires en se basant sur les recommandations de l’étude. Enfin, ceci garantit une gestion financière stable et prévisible afin de couvrir les remplacements et réparations majeurs à effectuer sur une période de 25 ans.

Avantage #2 Vous permettre de sécuriser votre investissement

Un immeuble bien entretenu séduit et attire des acheteurs, garantissant une meilleure valeur de revente. Un fonds de prévoyance robuste renforce cette attractivité en témoignant d’une gestion sérieuse et proactive. En ayant les ressources financières nécessaires pour effectuer les réparations et les entretiens majeurs, la copropriété maintient et même améliore sa condition physique, ce qui augmente la valeur perçue par les acheteurs potentiels. Les futurs acheteurs sont rassurés par la présence d’un fonds de prévoyance bien géré, car il montre que les administrateurs et le syndicat de copropriété est diligent et prévoyant. Ainsi, un bon fonds de prévoyance sécurise l’investissement des copropriétaires en protégeant la valeur de leurs unités et en assurant une meilleure stabilité financière de l’ensemble de la copropriété.

Est-ce qu'il y a une différence entre le fond de prévoyance et le fond d'imprévus ?

Oui, il y a une différence essentielle entre le fonds de prévoyance et le fond d’imprévue. Le fonds de prévoyance est une réserve financière planifiée, destinée à couvrir les dépenses majeures et le remplacement des éléments essentiels de l’immeuble, comme la toiture ou les systèmes de plomberie, sur le long terme. Ce fonds est alimenté régulièrement et repose sur une étude détaillée des besoins futurs de la copropriété, assurant ainsi une gestion financière proactive.

En revanche, le fond d’imprévue est conçu pour gérer les dépenses inattendues ou urgentes qui ne peuvent pas être anticipées par l’étude de fonds de prévoyance. Il s’agit de couvrir les coûts imprévus qui surviennent sans préavis, comme les réparations d’urgence suite à un sinistre. Le fonds d’imprévue offre une sécurité financière supplémentaire en permettant une réponse rapide aux situations imprévues sans impacter les finances planifiées du fonds de prévoyance.

Est-ce que les dispositions sur l'étude du fond de prévoyance et le carnet d'entretien sont actuellement en vigueur ?

Actuellement, les dispositions sur l’obligation de réaliser une étude de fonds de prévoyance et de tenir un carnet d’entretien ne sont pas encore en vigueur. Ces obligations deviendront effectives avec l’adoption de l’article 1071 du Code Civil du Québec. Bien que la loi 16 ait été adoptée en décembre 2019, la date précise de mise en application de ces exigences n’a pas encore été établie. Une fois en vigueur, tous les syndicats de copropriété devront se conformer à ces nouvelles règles pour assurer une gestion financière transparente et proactive. En attendant, il est fortement recommandé aux syndicats de copropriété de commencer à se préparer en consultant des professionnels qualifiés pour réaliser des études préliminaires et mettre en place les bonnes pratiques de gestion financière.

Qu'est-ce que la loi dit sur le financement du fonds de prévoyance ?

Selon l’article 1072 du Code civil du Québec, les copropriétaires doivent obligatoirement contribuer au fonds de prévoyance de leur copropriété. Leur contribution doit représenter au moins 5% de leur participation aux charges communes. Annuellement, le conseil d’administration fixe, après consultation de l’assemblée des copropriétaires, la contribution de ceux-ci aux charges communes, après avoir déterminé les sommes nécessaires pour faire face aux charges découlant de la copropriété et de l’exploitation de l’immeuble ainsi que les sommes à verser au fonds de prévoyance. Cette obligation légale garantit que le fonds de prévoyance dispose des ressources nécessaires pour couvrir les dépenses futures importantes, telles que les réparations majeures et le remplacement des éléments essentiels de l’immeuble.

Pour déterminer le montant de la contribution, il est possible de prendre en compte les droits des copropriétaires sur les parties communes à usage restreint. Cette mesure vise à protéger les finances de la copropriété et à éviter les cotisations spéciales soudaines qui peuvent perturber le budget des copropriétaires. En respectant ces obligations, les syndicats de copropriété assurent une gestion financière proactive et une préservation de la valeur de l’immeuble à long terme.

Comment le fonds de prévoyance est estimé ?

L’estimation du fonds de prévoyance repose sur une étude détaillée des besoins futurs de l’immeuble, réalisée par des experts qualifiés. Cette étude inclut une analyse complète de l’état actuel de l’immeuble et une projection des coûts des travaux nécessaires sur une période de 25 ans. Nos experts évaluent la durée de vie restante de chaque composant de l’immeuble, comme la toiture, les systèmes de plomberie et les ascenseurs, et estiment les coûts de remplacement ou de réparation.

Cette projection à long terme permet une planification financière précise et proactive. Nos experts prennent en compte divers facteurs, tels que l’inflation et les fluctuations du marché, pour établir un plan de cotisation réaliste pour les copropriétaires. Ce plan permet d’échelonner les contributions nécessaires sur plusieurs années, évitant ainsi des charges financières exceptionnelles. Grâce à cette approche méthodique, les copropriétaires peuvent mieux gérer leur budget et assurer la pérennité de leur immeuble.

LES ÉTAPES DE L'ÉTUDE DE FONDS DE PRÉVOYANCE

La réalisation d’une étude de fonds de prévoyance comporte plusieurs étapes cruciales, chacune visant à garantir une évaluation précise et complète des besoins financiers futurs de la copropriété. Ces étapes incluent l’inspection visuelle, la production d’un rapport d’état des parties communes, la planification de la maintenance et du budget, ainsi que la tenue d’un carnet d’entretien. Chacune de ces étapes est essentielle pour assurer une gestion efficace et informée des ressources financières de la copropriété.

I. L'INSPECTION VISUELLE

Dans cette étape cruciale, nos inspecteurs effectuent une inspection visuelle minutieuse des aires communes de votre immeuble. Cette démarche permet d’évaluer l’état actuel de votre actif et de ses composantes. L’inspection visuelle est indispensable pour identifier les signes de détérioration, d’usure ou de dommages qui pourraient affecter la durabilité de l’immeuble.

Il est essentiel de noter que, fréquemment, les responsables de copropriétés se fient exclusivement à la durée de vie indiquée par le fabricant. Cela néglige ainsi des aspects importants comme l’entretien régulier et les conditions d’utilisation spécifiques à chaque immeuble. Cette approche peut sous-estimer l’impact de l’entretien et des conditions d’utilisation, une erreur à éviter. En réalité, la véritable durée de vie des composantes dépend de nombreux facteurs variables, tels que la fréquence de l’entretien, les conditions climatiques et l’intensité de l’utilisation. Une inspection visuelle approfondie permet de mieux comprendre ces facteurs et d’anticiper les besoins de maintenance avant qu’ils ne deviennent critiques.

II. LE RAPPORT D'ÉTAT DES PARTIES COMMUNES DE L'IMMEUBLE

Dans un second temps, après l’examen des différents documents et la visite des lieux, nous produirons un rapport d’inspection. Ce rapport répertorie l’état de chaque composante de votre copropriété, offrant une vue d’ensemble sur l’état actuel de l’immeuble. L’objectif est de documenter de manière exhaustive les conditions des éléments communs, tels que les toitures, les systèmes de plomberie, et les ascenseurs.

Ce rapport permet d’identifier les signes de détérioration ou d’usure et propose des recommandations pour les travaux de réparation ou de remplacement nécessaires. En prenant connaissance de certains éléments et de leur utilisation, vous pourrez mieux détecter les usages inappropriés et les corriger, ce qui contribue à une gestion plus efficace de votre copropriété. Une documentation précise de l’état des composants aide également à anticiper les coûts futurs et à planifier les interventions nécessaires, assurant ainsi une maintenance proactive et continue de l’immeuble.

III. LA PLANIFICATION DE MAINTENANCE ET BUDGÉTAIRE

Parmi les documents requis, après avoir analysé votre fonds de prévoyance, nous élaborerons un plan d’entretien et un budget détaillé. Ce plan permet d’anticiper les dépenses futures en proposant des scénarios de cotisation pour les travaux à court, moyen et long terme. Cette planification budgétaire rigoureuse est cruciale pour éviter les coûts imprévus et les cotisations spéciales, sources de frustrations parmi les copropriétaires.

Les réparations et les remplacements futurs sont souvent sous-estimés. En les considérant comme des “dépenses” futures et en planifiant des “cotisations spéciales” imprévues, on peut éviter de surcharger financièrement les copropriétaires de manière

soudaine. Un plan de maintenance et budgétaire bien élaboré permet de répartir les coûts sur plusieurs années, garantissant ainsi une gestion financière efficace et prévisible pour la copropriété. Cela aide également à maintenir la valeur de l’immeuble en assurant une maintenance régulière et adéquate des parties communes.

IV. LE CARNET D'ENTRETIEN

Conformément à la loi 16, nous vous fournirons un carnet d’entretien des parties communes sous format électronique. Ce carnet contiendra des dossiers préenregistrés et organisés pour faciliter la gestion et la transition lors des passations d’administrateurs. Il comprendra également des recommandations pour la maintenance de votre actif afin de prolonger sa durée de vie.

La tenue d’un carnet d’entretien permet de suivre l’état de chaque composante, les garanties en cours, les coûts, et les interventions passées. Ce suivi offre une vue complète de l’évolution des coûts et des opérations, assurant une transparence totale dans la gestion de la copropriété. Le carnet d’entretien aide à planifier les travaux futurs de manière efficace et à maintenir la copropriété en bon état. Il est également un outil précieux lors de la vente d’unités, car il témoigne d’une gestion proactive et rigoureuse, augmentant ainsi la confiance des acheteurs potentiels et la valeur de revente de l’immeuble.

Évitez aux copropriétaires de votre immeuble de payer des charges imprévues

Réaliser une étude de fonds de prévoyance par des professionnels qualifiés est essentiel pour protéger les copropriétaires contre les charges financières imprévues. Cette étude permet de planifier et de répartir les coûts des réparations majeures et des remplacements d’éléments essentiels sur une période prolongée, évitant ainsi les contributions spéciales soudaines qui peuvent être lourdes financièrement.

En outre, elle offre une vision à long terme des besoins financiers de la copropriété, permettant une gestion proactive et stable. En identifiant les signes de détérioration avant qu’ils ne deviennent des problèmes majeurs, les coûts de réparation sont souvent inférieurs à ceux des interventions correctives. Un fonds de prévoyance bien géré renforce la stabilité financière de la copropriété et assure une répartition équitable des coûts entre tous les copropriétaires, actuels et futurs.

Conclusion

Les syndicats de copropriétés ne peuvent ignorer l’importance du fond de prévoyance. La mise en place d’un fonds de prévoyance bien géré est une stratégie gagnante pour l’avenir. Elle permet de protéger les copropriétaires contre les charges financières imprévues, de préserver la valeur de l’immeuble et d’assurer une tranquillité d’esprit. En anticipant les besoins de maintenance et de réparation à long terme, les syndicats peuvent éviter les contributions spéciales soudaines et garantir une gestion financière responsable.

Un immeuble bien entretenu conserve mieux sa valeur et attire davantage les acheteurs potentiels, augmentant ainsi la valeur de revente des unités. La réalisation d’une étude de fonds de prévoyance par des professionnels qualifiés est donc essentielle pour assurer la pérennité et la valeur de la copropriété.

N’attendez plus, et investissez dans le futur ! Pensez à partager cet article avec d’autres copropriétaires et à consulter un expert du Groupe Darheim pour démarrer votre étude de fonds de prévoyance. Grâce à notre expertise, nous vous aiderons à établir une planification financière solide, garantissant la préservation et la valorisation de votre immeuble pour les années à venir.

Planifiez une consultation auprès de nos experts en étude de fonds de prévoyance.

Obtenez une soumission dès aujourd'hui

Scroll to Top